HorairesDu lundi au samedi matin, 8h30 - 12h30 13h30 - 19h00

tel 04 94 92 30 22

Les greffes gingivales

Pour stopper l’évolution de la récession, il est impératif de  corriger le brossage.

  • Le  choix de la brosse  est capital. Celle-ci doit être très souple (dureté 15/100 en pharmacie); sa tête doit être petite et tous les poils doivent être plantés droit.
  • Les  dentifrices  abrasifs sont contre-indiqués.
  • Le brossage doit s’effectuer  de la gencive vers la dent , en commençant sur la jonction entre la gencive et la dent, sans appuyer trop fort.

Les récessions de la gencive

Les récessions gingivales autour des dents ne sont pas toujours liées à un processus infectieux (tel que la parodontite). Elles sont alors la conséquence d’un brossage trop agressif (mauvaise brosse, mauvaise technique), d’une mauvaise position des dents, d’un bombé trop important de la face externe de la dent ou, peut-être, parfois, d’un grincement des dents (bruxisme).

Greffe de conjonctif enfoui

Une fois le brossage maîtrisé, il est possible dans certains cas de recouvrir la racine dentaire avec de la gencive prélevée dans la profondeur du palais. Le greffon palatin est positionné sur la racine dénudée tandis que la gencive est repositionnée dessus avec des points de sutures.
L’intervention se déroule sous anesthésie locale. Les suites opératoires sont contrôlées grâce à des médicaments contre la douleur. Le résultat peut être apprécié à partir de 2 mois après l’intervention.

Greffe épithélio-conjonctive

Parfois, il n’est pas possible de recouvrir esthétiquement la racine. Il faut alors renforcer la gencive fragilisée.
Sous anesthésie locale, un bandeau de gencive est prélevé à la surface du palais puis plaqué au niveau de la zone à renforcer. Celle-ci aura été préalablement aménagée dans la même séance pour assurer la prise du greffon.
Les suites opératoires, plus délicates au niveau du palais, sont également contrôlées par la prise de médicaments contre la douleur.